viriatpatrimoine.fr

Logo Viriat Patrimoine

Bureau de bienfaisance 1816

bureau de bienfaisance

Du dix-neuf novembre mil huit-cent seize…

Le Conseil municipal de la Commune de Viriat s’étant assemblé extraordinairement aujourd’hui en vertu de l’arrêté de M. le Préfet du 9 de ce mois pour délibérer sur les moyens de procurer des secours aux pauvres habitants de la Commune. Le Maire a donné connaissance du dit arrêté et la première opération qui a été faite a été de désigner cinq membres du dit Conseil municipal qui doivent former le Bureau de bienfaisance chargé de la répartition et de la distribution de ces secours, lesquels sont Denis Debelay, Charles Bouvard, Jean François Chambard, Claude Chanel et Joseph Tyrand. Ce dernier n’est pas encore membre du Conseil municipal mais il a été présenté à M. le Préfet en remplacement du sieur Jayr, décédé, et on attend incessament sa nomination

Le Conseil municipal s’est ensuite occupé de former le tableau des pauvres de la Commune dont le nombre est très considérable puisqu’il s’en est trouvé cent vingt deux familles formant trois cent cinquante cinq individus, tant femmes, qu’enfants, vieillards et journaliers sans ouvrage. Ce tableau a été divisé en trois classes dont le premier comprend les gens les plus nécessiteux n’ayant absolument aucune ressource ; la seconde comprend les journaliers qui manquent d’ouvrage et la troisième ceux qui paraissent encore avoir quelques ressources qui pourront leur manquer.

Le Conseil ayant délibéré ensuite sur les moyens de trouver des secours pour distribuer d’abord aux plus nécessiteux a arrêté qu’il serait formé un magasin de grains composé d’environ six cent doubles décalitres, tant en froment qu’en seigle, orge, fêves et pommes de terre pour pourvoir aux besoins les plus urgents et il a en même temps arrêté que pour la formation de ce magasin, il serait de suite établi un rôle réparti entre tous les habitants de la Commune au — de leur contribution, savoir les propriétaires domiciliés à raison de la totalité de leur contribution ; les fermiers à savoir de la moitié des contributions de la propriété dont ils sont fermiers.

Le Conseil voulant avoir égard à la position de tous les habitants a encore décidé que les nouveaux fermiers qui sont seulement entrés à la St Martin dernière, ne seront imposés qu’à raison du quart de leur ferme, de même que tous les habitants propriétaires et fermiers des villages de Fleyriat, Majornas, Villeneuve, Crépignat et partie des Greffets eu égard de toutes les pertes que ces villages, par le séjour des troupes ennemies pendant les deux invasions. Le Conseil municipal délibérera dans une prochaine assemblée sur l’arrêté de M. le Préfet du même jour relatif à la surveillance à exercer sur les mendiants vagabonds. Et ont signé tous les membres du Conseil municipal ainsi que le Maire.

le Maire: R Chevrier

Par Marc Genessay

Articles similaires qui pourraient vous plaire

service mort 2 article

Le service des morts

Autrefois, il semblerait que la pratique religieuse était plus voyante, plus démonstrative qu'aujourd'hui et faisait partie de la vie quotidienne....